jeudi, décembre 03, 2009

ohé ohé

Il y de ces choses qui refont surface quand vous devenez père! Le genre de chose qui semble anodine et qui passe inaperçue. Mais lorsque l'on s'arrête pour y réfléchir on se rend compte à quel point l'être humain est loin d'être parfait et combien il est facile de nous faire croire, avaler et accepter n'importe quoi. Incroyable de constater que derrière des choses qui nous paraissent inoffensives se cachent autres choses de terrifiants et dangereux aux conséquences des plus catastrophiques si nous n'y prêtons pas attention et si nous ne sommes pas sur nos gardes.

Vous croyez que je vais vous parler encore de religion? Détrompez-vous. Je vais pour parler d'un navire. D'un petit navire. Celui là même qui n'avait ja ja jamais navigué...


À six mois, mon fils est à l'age de l'éveille. Vous devriez voir ses yeux quand il voit petit ours brun apparaître à l'écran. Je me suis dit qu'il serait peut être bon de stimuler son sens auditif à l'aide de musique. Mais quelle musique? J'ai commencé à consulter des experts sur le sujet. Je me suis vite rendu compte que Nicolas Racine n'est pas une source très fiable dans ce domaine. Par contre, si vous cherchez à exorciser votre enfant, c'est votre homme! J'ai donc décidé de faire confiance à mes souvenirs et de lui faire écouter les comptines de mon enfances. Comptines dont les origines, pour certaines, se perdent dans la nuit des temps.


La première chanson raconte une histoire somme toute assez banale sur un bébé à qui on dit de dormir tendrement pendant que son père se trouve à l'étage en train de préparer du gâteau tandis que maman se trouve au rez de chaussé en train de faire du chocolat. Parfois c'est l'inverse. Maman est en haut et papa est en bas. Ca n'a pas beaucoup d'importance, mais ca démontre que les parents sont multidisciplinaires. Bref, rien de spéciale à part qu'on se demande qui peut bien chanter à cet enfant si maman et papa ne sont pas avec lui?

Vient ensuite la deuxième chanson...


''Il était un petit navire'' Ah ben tiens! Papa va chanter aussi pour bébé. Comme la plupart d'entre vous, je connais l'air de la chanson et un couplet. Je me souviens d'avoir entendu la chanson au complet dans ma jeunesse, mais le premier couplet est la seule chose dont je me souviens. Voici donc l'occasion de me mettre à jour dans mes classiques.


''Il était un petit navire
Il était un petit navire
Qui n'avait ja, ja, jamais navigué
Qui n'avait ja, ja, jamais navigué
Ohé, ohé.
..''


Jusqu'ici, ca va. Vient ensuite:


''Il entreprit un long voyage
Il entreprit un long voyage
Sur la mer mé, mé, Méditerranée
Sur la mer mé, mé, Méditerranée
Ohé, ohé...''


J'avais oublié les paroles mais je fut surpris de voir qu'elles me revenaient très vite. Comme quoi, le cerveau est une merveilleuse machine!

On ne peut être qu'heureux pour se petit navire tout neuf qui entreprend son premier voyage sur la mer mé, mé méditerranée. Déjà, en l'espace de deux couplets nous nous sommes amourachés de ce petit navire franchement sympathique! Mais voilà ou s'arrête mes souvenirs de cette chanson. La suite n'est pas jojo, et c'est sûrement pour cette raison que j'avais enfoui le reste des paroles au fond de mon subconscient... Jugez par vous-même.


''Au bout de cinq à six semaines
Au bout de cinq à six semaines
Les vivres vin, vin, vinrent à manquer
Les vivres vin, vin, vinrent à manquer
Ohé, ohé..''


Bon... deux choses que je m'explique mal.

La première: Quel idiot part en mer avec peu de vivres?

La deuxième: Comment peut-on finir par manquer de vivre sur la mer mé, mé méditerranée? Ce n'est pourtant pas si grand! Ce n'est quand même pas le Pacifique! Apres quelques jours, on finit par tomber sur une île, sans trop de probleme, non? Remarquez que tout est possible. Ulysse s'y est perdue pendant 20 ans, alors...

Mais vous croyez que le petit navire est au bout de ses peines? Détrompez-vous.


''On tira z'à la courte paille
On tira z'à la courte paille
Pour savoir qui, qui, qui serait mangé
Pour savoir qui, qui, qui serait mangé
Ohé, ohé...''


Je suis rendu à ce couplet et je suis complètement terrorisé et mon fils de six mois ne se doute de rien et préfère jouer avec Sophie la girafe. Ce petit navire, qui me paraissait si sympathique au départ est maintenant devenu un buffet pour cannibales! Putain, mais ce n'est pas une histoire à raconter aux enfants! Je commence à comprendre pourquoi j'avais oublié les paroles de cette chanson. Mon cerveau, complètement traumatisé, a sûrement fait un ''shutdown'' et a purgé cette horrible information! Que faire? Mettre le CD sur pause? Vous vous doutez bien que ma curiosité l'a emporté et je me dois d'écouter le reste, si ce n'est que pour connaître la fin! Peut être y a t-il encore un peu d'espoir?


''Le sort tomba sur le plus jeune

Le sort tomba sur le plus jeune

C'est donc lui, lui qui serait mangé

C'est donc lui, lui qui serait mangé
Ohé, ohé...''
(à ce stade ci très dramatique, a-t-on besoin d' un ''Ohé ohé''?)


Ben oui, on s'en doutait! C'est toujours le plus jeune qui écope. Je soupçonne que les dés (dans ce cas ci, les pailles) étaient pipés!


La version du petit navire que j'ai sur CD s'arrête ici. Si ce n'est que la reprise du premier couplet, tout laisse présager que le jeune mousse fut mis en broche.


Mine de rien, depuis je ne sais combien d'années, cette comptine fait son chemin et laisse derrière elle des enfants traumatisés à jamais. Personne ne questionne la violence, ou même la morale, s'il y en a une, de cette histoire! Soyez prudents. Il y a des forces conspirationnistes qui se cachent partout, toujours prêtes à venir chambarder votre petit train train quotidien. Elles se cachent partout, partout, partout. Leur seul et unique but? Vous contrôler par la peur! Et comme vous le voyez, ca commence tôt.


Epilogue


Comme toute conspiration, celle-ci aussi vous cache quelque chose d'important: L'espoir. Oui l'espoir! Les conspirationistes ne sont pas pressés de vous révéler la fin ultime du ''petit navire''

Heureusement, je veille au grain pour vous! Vous feriez quoi sans moi? Vous seriez probablement encore chez vous à avoir peur du vaccin contre la A- H1N1... non mais, bande de naz...

Bon la voici la fin du ''Petit navire''...


On cherche alors à quelle sauce
On cherche alors à quelle sauce
Le pauvre enfant se, se, serait mangé
Le pauvre enfant se, se, serait mangé
Ohé, ohé...


QUI!? MAIS QUI PEUT PENSER À DE LA SAUCE EN UN INSTANT PAREIL!?!?



L'un voulait qu'on le mit à frire
L'un voulait qu'on le mit à frire
L'autre voulait le, le fricasser
L'autre voulait le, le fricasser
Ohé, ohé...


Non mais qui est en charge? Hannibal Lector?



Pendant qu'ainsi on délibère
Pendant qu'ainsi on délibère
Il monta sur, sur, sur, le grand hunier
Il monta sur, sur, sur, le grand hunier
Ohé, ohé...


Bon enfin, le petit n'est pas complètement con



Il fit au ciel une prière
Il fit au ciel une prière
Interrogeant, geant, geant l'immensité
Interrogeant, geant, geant l'immensité
Ohé, ohé...



O sainte Vierge, ô ma patronne
O sainte Vierge, ô ma patronne
Empêchez-les, les, les de me manger
Empêchez-les, les, les de me manger
Ohé, ohé...


Au même instant un grand miracle

Au même instant un grand miracle
Pour l'enfant fut, fut, fut réalisé
Pour l'enfant fut, fut, fut réalisé
Ohé, ohé...



Des p'tits poissons dans le navire
Des p'tits poissons dans le navire
Sautèrent bientôt, tôt, tôt par milliers
Sautèrent bientôt, tôt, tôt par milliers
Ohé, ohé...



On les prit on les mit à frire
On les prit on les mit à frire
(information superflus si vous voulez mon avis)
Et le p'tit mousse, mousse, mousse fut sauvé
Et le p'tit mousse, mousse, mousse fut sauvé
Ohé, ohé...


Je conseil fortement au jeune mousse de se trouver un autre navire en arrivant à bon port. Moi, je ne ferais plus bien bien confiance à cet équipage...

Oui ca se termine bien pour le jeune moussaillon, mais a quel prix? Maintenant, cette comptine nous impose la peur, et pour rédemption, la Ste-Vierge!


On s'en sortira jamais... mais je veille mes amis, je veille...

vendredi, novembre 13, 2009

La pandémie, c'est la faute à E.T


Le 30 octobre 1938, en moins d’une heure, une partie de l’Amérique fut prise de panique et il n’en manquait que peu pour que l’on assiste à des drames très tragiques. Peu s’en souvienne mais cette date est à marquer au fer rouge ! Oui, ROUGE ! Rouge comme, non pas la menace grandissante du communisme, mais rouge comme…. Mars ! Non pas le dieu de la guerre, mais bien la planète Mars.
Car en cette année de grâce 1938, le 30 octobre au soir, les Martiens décidèrent de débarquer chez nous et de nous anéantir… en moins d’une heure !

- Vraiment ?
- Mais non voyons…

Du moins, plusieurs l’ont cru. A qui la faute ? Le grand Orson Welles. A la veille de l’halloween, Welles décide d’adapter le roman de H.G Wells, « La guerre des mondes » pour un épisode du « Mercury Theater on the Air » sur les ondes de la radio CBS aux Etats Unis. L’histoire raconte l’invasion de la terre par des martiens. Welles décide d’adapter l’histoire sous forme de faux bulletin d’information. Ces bulletins viennent s’inscrire au sein d’une autre fausse émission de variété. Déjà, à 23 ans, on sent le génie qui se cache chez Welles. Il le révélera à la face du monde 3 ans plus tard avec Citizen Kane. Mais pour l’instant, la face du monde s’apprête à tomber sous la menace martienne.
Moins d’une heure est le temps qu’il faut à Welles pour raconter sa version de la guerre des mondes sur les ondes de la radio. Moins d’une heure est le temps qu’il a fallu à une partie de la population américaine pour céder à la panique. Beaucoup d’américains ont réellement cru que le pays était envahi par des martiens.
Cet épisode dans l’histoire des médias américains est très important car elle marque, pour la première fois, l’importance mais surtout le pouvoir de ce nouveau media qu’est la radio sur les masses. Depuis quelques années maintenant, les gens ont accès aux ondes radio et il est possible de rejoindre des millions de personnes en temps réel, partout au pays, partout a travers le monde ! Ce sont les débuts de l’instantanéité.

- ca se dit : instantanéité ?
- me semble, oui..?

Les gens font confiance à la radio. Mais en cette veille d’halloween 1938, la radio vient terrifier l’amérique. « The martians are comming ! » Ca doit être vrai, c’est à la radio. Beaucoup n’ont pas pris le temps de s’informer ailleurs et ont suivi le mouvement de panique et ont quitté les villes.

Media de masse, hystérie de masse, panique ! Ca vous rappel quelque chose ? Faisons un bond de 71 ans dans le temps. Octobre 2009 Un relativement nouveau média pour les masses est installer depuis à peine 10 ans : l’internet. Et depuis que l’internet a muté pour incorporer de l’audio et du vidéo, c’est la débandade !
Les gens s’y abreuvent et beaucoup succombe et n’arrivent plus à penser ou réfléchir par eux-mêmes.
L’internet nous rappel le peu d’évolution du coté des masses depuis 1938. Internet donnera beaucoup d’exemple de son pouvoir sur la population malgré son jeune age. Mais en ce moment, l’apogée est atteint avec la grippe A-H1N1.

Un nombre incroyable de gens sans expertises, connaissances ou expériences deviennent soudainement des « experts » et se prononcent sur un sujet qu’ils ne connaissent pas. Des clowns tel que M.Crevecoeur peuvent maintenant rejoindre les foules et passer n’importe quelle idiotie en sachant que la nouvelle va se propager et affecter plusieurs personnes dont le jugement n’est déjà pas fort. Ces derniers vont en infecter d’autres pas plus brillants, et peu à peu leur nombre grandira et ils deviendront une force avec laquelle nous seront tous confronté bien malgré nous. Quelle perte de temps… Et c’est incroyable de voir tous ces gens suivre sans poser de questions ou vérifier les sources. On voit des personnes parler du mercure dans le vaccin sans savoir c’est quoi au juste du mercure. D’autres critiquent l’adjuvant sans savoir c’est quoi ca fait un adjuvant !

- C’est pas garanti ca un adjuvant ?
- Non c’est pas garanti
- C’est quoi un adjuvant ?
- Je sais pas, mais c’est pas garanti
(gracieuseté de Francois Pérusse)

Et toute cette ignorance est récupérée par les autres médias de masse tel que la TV, journaux et radio pour ensuite multiplier le facteur idiotie par 100 et ca donne ce que l’on voit aujourd’hui : un gros bordel !

Il n’y a pas beaucoup de différence entre la guerre des mondes de Orson Welles de 1938 et le A-H1N1 de 2009. Le plus ironique, c’est que dans La guerre des mondes, les Martiens ne finissent pas par succomber sous les balles ou les bombes des terriens, non. Ils succombent aux maladies. Leur système immunitaire n’ayant pas su se défendre en fabriquant des anticorps contre de simples maladies comme… une vulgaire grippe !

mercredi, octobre 28, 2009

Adam et Eve : version musulman


Je l'ai trouvé bien drole. Mais pour être juste, on ne devrait même pas voir les pieds de la femme... et la feuille de l'homme est probablement trop grosse. Car si tu as besoin de cacher ta femme aux yeux des autres, c'est surement pour compenser un manque quelque part...

mardi, octobre 20, 2009

Oui oui, je sais....

Oui, je sais, je néglige mon blog mais je suis débordé ces temps-ci! Nouveau contract, bébé, maison, etc... Je n'ai même plus le temps de regarder les nouvelles ! Nouvelles que je ne regardais pratiquement pas déjà! Pour vous donner une idée, je ne savais pas de quoi Nicolas Racine parlais à propos de la "balloune"! Ca vous donne une idée a quel point je suis déconnecté! Pas eu le temps non plus de lire "Je compte les morts" de l'amie blog-blonde! (Ca c'est impardonable!) Ca va bien finir par se calmer! Seul coté positif dans tout ca? J'ai beaucoup de plaisir! Sachant cela, je suis certain que vous me pardonnerez, non? Ben quoi..?

samedi, octobre 03, 2009

Autre perle journalistique

Aux nouvelles ce soir. Reportage touchant sur les funérailles de Pierre Falardeau. A la sortie de l'église les journalistes posent des questions à un Jacques Parizeau visiblement ébranlé, cherchant ses mots en tentant de retenir ses larmes. Un journaliste (TVA, qui d'autre!) lui demande alors:

- Vous semblez ému...?

Du grand journalisme! Des années d'études pour en arriver là. Il ne manquait que : "Do you know Céline Dion?" et on était assuré d'un prix Métrostar l'année prochaine....

Crisse d'innocent... (hommage à Faladeau)

jeudi, octobre 01, 2009

Fallait s'y attendre...

Apres un groupe FB pour la reconstitution de la bataille de Hoth à Québec (avec 2500 membres quand même!) en voici un pour changer le nom de la rue Amherst pour....

mercredi, septembre 30, 2009

La main droite et la main gauche devraient se parler...

Voici ce que j'ai trouvé ce matin du coté de Radio-Canada:

Le CRTC accorde au Groupe TVA le droit de conclure des ententes d'exclusivité publicitaire avec le câblodistributeur Vidéotron durant certaines émissions de grande écoute.

Bell TV dénonçait cette pratique. L'entente entre TVA et Vidéotron fait en sorte que Bell TV est incapable d'acheter du temps d'antenne durant une des émissions les mieux cotées de TVA. Dans une plainte déposée le 9 avril, Bell TV soutenait que Vidéotron avait bénéficié d'une « préférence indue » et que l'accord entre les deux filiales de Quebecor était « anticoncurrentiel ».

TVA a répliqué en affirmant que Bell TV n'a pas été en mesure de décrocher des annonces publicitaires pendant certaines émissions de TVA, parce qu'elle n'était pas prête à en défrayer le coût. En plus, des créneaux publicitaires ont été offerts à Bell TV pendant d'autres émissions populaires.

Le CRTC reconnaît que Bell est incapable de placer des messages publicitaires pendant certaines émissions. Mais selon le CRTC, Bell TV n'a pas démontré que « l'impossibilité d'acheter du temps de publicité pendant ces émissions avait eu des répercussions négatives sur sa capacité d'être reconnue sur le marché québécois » ou sur sa situation financière.

Alors ma question est la suivante (sachant que Québecor est propriétaire de Videotron et TVA) Combient ca coute à vidéotron de faire de la pub sur TVA finalement?


Maintenant, voici ce qu'on peut retrouver sur Canoë depuis ce matin:

Les matchs de hockey du Canadien pourraient être présentés à TVA les samedis soirs si le CRTC donne son aval à une proposition du Groupe TVA, qui demande à l'organisme fédéral d'intervenir pour limiter le nombre de matchs diffusés par RDS.

Dans une lettre envoyée jeudi dernier au secrétaire général du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, Groupe TVA expose la nouvelle situation du Club de hockey Canadien.

«Récemment, la propriété du Club de hockey Canadien de Montréal a changé. À la lumière des informations dont nous disposons, il appert que BCE et Thomson, lesquelles détiennent collectivement 55 % de CTVglobemedia, ont investi d'importantes sommes dans le Club de hockey Canadien.»

La direction de Groupe TVA, qui a soumis un projet pour opérer une nouvelle chaîne spécialisée dédiée aux sports (TVA Sports), plaide qu'il est extrêmement difficile «de concurrencer véritablement et efficacement un joueur solidement implanté dans le marché», comme RDS, qui diffuse actuellement tous les matchs du tricolore.

«Il nous apparaît utopique de penser que le modèle concurrentiel souhaité par le Conseil puisse se concrétiser sans qu'une nouvelle chaîne dédiée aux sports puisse avoir accès à la programmation populaire, en particulier à la diffusion d'un nombre minimal de matchs des Canadiens. Les Québécois vivent, et cela ne peut être contesté, une véritable passion pour le Canadien. Le succès des matchs de hockey du Canadien sur RDS en fait foi», écrit la direction de TVA.

Un retour à la «télévision gratuite»

Le Groupe demande au CRTC d'intervenir pour limiter le nombre de matchs que pourrait diffuser RDS, une façon de concurrencer le joueur dominant (RDS), et de s'assurer «que CTVglobemedia ne s'accordera pas une préférence indue, étant donné les compagnies qui lui sont liées et qui détiennent le Canadien».

Si le CRTC donne son aval au projet, Groupe TVA propose de diffuser les matchs du tricolore à son antenne principale les samedis soirs, «afin de les ramener à la télévision conventionnelle de langue française».

«Un retour du hockey à la "télévision gratuite" non seulement pour les Québécois, mais aussi pour tous amateurs du Canadien au Canada puisque TVA est obligatoirement distribuée dans tout le pays», plaide la direction du groupe, en évoquant ce projet «qui lui est cher».



Comme me disait Ricardo: "à un moment donné, la main droite et la main gauche devraient se parler...

samedi, septembre 26, 2009

La Pute et Elvis



Pierre Falardeau

D’un coté, j’ai toujours eu beaucoup de respect pour son combat. D’un autre coté, je trouve qu’il s’y prenait mal. Je me souviens en 1994, j’étais au théâtre Granada à Sherbrooke ou se trouvait un rassemblement du regroupement des travailleurs de l’Estrie. Parmis les invités de la soirée : Richard Desjardins, Michel Chartrand et Pierre Falardeau qui venait donner son discours et nous présenter un de ses courts métrage. Qu’est ce que je faisais là ? Moi, je m’étais introduit par derrière et pris place au parterre pour voir Richard Desjardins seul avec sa guitare sur scène.

J’ai donc écouté Chartrand seul sur scène avec ses pantoufles, vu le film de Falardeau et tripé fort quand Desjardins a chanté. Mais revenons à Falardeau. Je me souviens plus du discours mais je me souviens du film : « Le temps des bouffons » La salle est pleine à craquée et tout le monde rit de bon cœur. Mais plus le film avance et plus je suis mal à l’aise. La voix de Falardeau et méprisante au plus haut point quand il vient à parler des « vielles anglaises sèches » et la foule en redemande. Moi je suis assis et je ne comprends pas pour quoi autant de mépris ? Qu’est ce qu’elles ont faites « les vielles sèches » , à part accompagner leur mari qui, visiblement, n’ont pas les mêmes idéologies que Falardeau ? Nous sommes quelques-uns uns à ne pas faire d’ovation à la fin du film. J’en ai parlé par la suite à des amis qui étaient là et je n’étais pas seul à avoir été mal à l’aise à ce point. A cause de ca, j’ai pas acheté le propos de Falardeau, même si je comprenais et approuvais certaines des dénonciations du film. J’ai trouvé ca cheap, méprisant et gratuit.

J’ai aussi beaucoup de difficulté quand j’écoute Falardeau car je le trouve très cultivé et deux minutes plus tard il tombe dans des absurdités que même un cégépien du Vieux Montréal ne ferait pas.
Prenez la reconstitution de la bataille des Plaines. A entendre Falardeau, il n’y a pas beaucoup de différence entre cette bataille et la guerre du Vietnam. On brûle les maisons, on rase tout, on viol, etc. Bref, il ne manque que la Chevauchée des Valkyries et c’était ca les Plaines. Il prend bien soins de ne pas dire que les soldats anglais allaient cogner aux portes des villageois pour leur dire : « Beg your pardon but we will burn the house down. Would you mind stepping out and follow where we will provide you with shelter and food for the time being » Il ne parle pas non plus des canadiens francais déguisés en indiens, qui chargeaient les soldats anglais pour ensuite les scalper. Il oublie aussi de parler de la façon dont on faisait la guerre à cette époque, ou les soldats sont en rangé et attendent leur tour pour tirer. On faisait la guerre en gens civilisés qu’on disait à cette époque. On est très loin des scénarios de Falardeau ou tout le monde est barbare et s’égorge sur le champs de bataille. Ce n’était pas Brave Heart ou The gladiator. C’était une façon étrange de faire la guerre qui nous parait complètement loufoque aujourd’hui. Mais ce n’est pas ca que Falardeau a propagé. De plus, il disait que nul par ailleurs dans le monde, ce type de reconstitution existait. C’est faux. On refait les grandes batailles de la guerre civile américaine comme on refait celle de Waterloo à l’occasion.
C’est ce coté manipulateur qui m’énervait chez Falardeau.

Je comprends pas non plus pourquoi il compare l’indépendance acquise des anciens pays de l’Est à celle du Québec « Pourquoi eux-autres sont capables pis nous autres on arrive pas » qu’il demandait. C’est assez simple pourtant comme réponse, et ce gars cultivé ne comprend pas ? Le Canada n’est pas une dictature, le Québec ne vit pas et n’a jamais vécu sous un régime communiste ou tout autre sorte de dictature. Ces nouveaux pays ont du se battre pour trouver leur liberté. Au Québec, tu peux voter, envoyer des francophones à Ottawa, Ils peuvent même devenir Premier Ministre. Au Québec t’as le droit de vote, de travailler, de gagner de l’argent et faire ce que tu veux avec. Tu peux t’acheter un Jos-Louis pis un Pepsi sans demander la permission. T’as même le droit de former ton parti politique et de demander à devenir un pays indépendant sans te faire tuer ou mettre en prison. Ici, t’es libre de faire ce que tu veux. Tu peux même dire non ou oui 2 fois à des referendums ! Et il se demandait pourquoi on y arrivait pas ? Pourtant il avait très bien répondu à cette question dans son Elvis Gratton… Icitte le monde y sont trop ben Pierre. Le poids de la survie du francais ou d’un peuple c’est pas grand chose dans la balance quand de l’autre coté, « t’as déjà ta maison, ton char, ta job, a bière, tes enfants, ta femme, tes chums, pis : Ouain mais combien ca va coûter ca « l’indépendance » pis moé va tu falloir que je fasse un effort ? Crisse on est ben quand même icitte ! » On retrouvait pas ca dans les anciens pays de l’Est et le plus drôle, c’est ce que l’on a présentement que ces gens là voulaient quand ils ont voulu faire l’indépendance!

Malheureusement, qui se ressemble s’assemble. Avec le temps, Falardeau a eu ses disciples… Du monde mal engueulé, répétant le même discours que Falardeau, l’intelligence en moins. Des extrémistes de gauche aveuglés par la haine de tous ceux qui ne pensent pas comme eux. On les voit toujours dans les manifs et à la St-Jean. J’ai pas envie d’être associé à du monde comme ca.

C’est tout ca qui me faisait royalement chier chez Falardeau. Parce que dans le fond, lui et moi on voulait la même chose.



Nelly Arcand


Chaque fois que quelqu’un s’enlève la vie, je trouve ca très triste. J’en ai déjà beaucoup trop autour de moi qui ont suivi ce chemin pour rester de marbre.
Je n’étais pas un fan. Je trouvais que, malgré une plume superbe, elle n’avait pas grand chose à dire. J’ai trouvé que son premier roman ressemblait à une psychanalyse dont il aurait été facile de faire le tour en moins de 30 pages. En regardant son entrevue avec Martineau, j’ai cru détecter une personnalité bipolaire. Ajoutez à ca un désire insatiable de vouloir plaire et provoquer à tous prix et vous avez les ingrédients qui vous mènent trop souvent à la dépression ou au burnout et à cette triste solution. Elle a déroulé le tapis rouge et s’est ouverte aux médias, et ce qui devait arriver, arriva.

Doit-on blâmer les médias ? Non. Je crois que Nelly Arcand était destinée à cette tragique fin, avec ou sans les médias.
J’ai appris aujourd’hui qu’un de mes amis a été très proche d’elle à une certaine époque. Je lui ai fait parvenir mes sympathies. Il m’a répondu qu’il trouvait ca très triste mais qu’il n’était pas surpris. Je lui ai répondu que moi aussi je trouvais ca triste, mais que je n’avais pas été surpris aussi.

En espérant que Falardeau et Arcand trouvent la paix là ou ils sont.

Salut

samedi, août 29, 2009

Prendre un petit coup c'est... payant!?


Peut être avez-vous recu ce e-mail? Sinon le voici. C'est en effet, assez drôle.

Si vous aviez acheté pour 1000$ d'actions de Nortel il y a un an, aujourd'hui, ça vaudrait $49.00
Si vous aviez acheté pour 1000$ d'actions de Norbourg il y a un an, aujourd'hui, ça vaudrait $00.00

Avec Enron, vous auriez $16,50 de rendement pour un montant initial de $1000.00

Avec WorldCom, vous auriez moins de $5.00 comme rendement.

Et si vous aviez acheté $1000 de Delta Airline, il vous resterait $49.00

Mais si vous aviez acheté pour $1000.00 de bière et de vin l'an dernier, que vous aviez bu toutes ces bouteilles et que vous aviez retourné les cannettes et bouteilles pour le fond de récupération, vous auriez obtenu $214.
En se basant sur ces données, le meilleur investissement est de prendre un coup solide, de recycler et d'avoir du fun!

jeudi, août 27, 2009

Crise

Ne prétendons pas que les choses changent si nous faisons toujours la même chose.

La crise est la meilleure bénédiction qui peut arriver aux personnes et aux pays puisqu’elle amène le progrès. La créativité naît de l’angoisse comme le jour de la nuit. C’est dans la crise que naît l’inventivité, la créativité. C’est dans la crise que se produisent les découvertes et se développent les grandes stratégies. Celui qui surpasse la crise se surpasse lui-même sans être surpassé.

Celui qui attribue à la crise les échecs et les pénuries, fait violence à ses propres talents et respecte d’avantage les problèmes que les solutions. La vraie crise, est celle de l’incompétence. L’inconvénient pour les personnes et les pays est la paresse pour en effet trouver les sorties et les solutions. Sans crise il n’y a pas de défis; sans défis la vie n’est que routine, elle n’est qu’une lente agonie. Sans crise il n’y a pas de mérite. C’est en crise que fleurie le meilleur de chacun de nous, puisque sans crise tous les vents sont caresses. Parler de crise c’est la promouvoir et la taire, c’est exalter le conformisme. Au lieu de ceci, travaillons dur. Finissons-en enfin avec la seule crise qui nous menace; celle de ne pas vouloir lutter pour la vaincre.

Albert Einstein

mercredi, août 26, 2009

Bravo Claude Robinson

Oui bravo Claude!

J'ai croisé Robinson il y a quelques années sur la terrasse du Alexandre en ville. Le pauvre gars semblait sur le cul et il devait surement l'être. Je me disais j'espere que les procédures ne vont pas s'éterniser. Avec le systeme judiciaire que l'on a, il est souvent facile d'éterniser les procédures, ce qui a pour effet que des gens comme Robinson finissent par craquer.
Les procédures ont été tres longues mais Claude Robinson a tenu le coup. Encore une fois Bravo Claude!

vendredi, août 21, 2009

C'est au poil

Me semble que ca fait un boutte que je suis un peu trop sérieux? Je ne me reconnais plus! J'ai besoin d'aide.. Vite! Trouvez-moi le Doc Mailloux!

mardi, août 18, 2009

Le mur rouge


Expérience à faire à la maison.
1ère étape
Prenez un mur d’environ 30 pieds de hauteur et d’une longueur 500 pieds ou 600. Peignez le mur bleu. Bleu ciel, bleu marin, bleu pale, etc c’est comme vous voulez. Ensuite, quelque part sur votre mur, peigné un carré rouge de 4 pieds par 4 pieds.
2ième étape
Trouvez-vous une caméra et pointez celle-ci vers le carré rouge. Zoomez jusqu’à ce que votre écran soit rempli par le rouge.
3ième étape
Cherchez-vous quelques volontaires qui ignorent l’existence de votre mur. Placez les confortablement dans une salle devant un moniteur télé qui retransmet l’image de votre carré rouge qui se trouve sur votre mur bleu
4ième et dernière étape
Placez à la disposition de vos volontaires, un crayon et une feuille de papier pour chacun et demandez-leur d’inscrire sur le papier la réponse à la question suivant : De quelle couleur est le mur que vous voyez à l’écran ?

Effectivement ils vont vous répondrent : Rouge. Mais vous, vous savez que le mur est bleu à l’exception d’un minuscule carré rouge. Et pourtant, vos volontaires vous diront que le mur est rouge et ils auraient raison… de leur point de vue, puisque c’est l’unique point de vue que vous leur offrez.
Un mur bleu de 30 pieds de haut par 500 pieds de large est maintenant devenu rouge à cause d’un petit carré rouge insignifiant.

C’est cette même allégorie que nous retrouvons avec les médias. Que ce soit la TV, la radio, les journaux et même le web. Notre définition et représentation de notre monde actuel sont entierement conçus par ce que nous retrouvons dans les médias. Certains vous diront qu’avec le nombre de postes illimités maintenant disponibles à la Télé, le mur bleu est recouvert de milliers de carrés rouges. Mais c’est faux. Tout se retrouve dans le même carré rouge.

Bref, notre monde, c’est plus qu’un carré rouge. Faut se donner la peine de voir au-delà du cadre et de constater par nous même, et de réaliser qu’il y a des choses incroyablement belles et inspirantes qui se font de part le monde. Ce n’est pas que les médias nous en empêchent, c’est plutôt que l’intérêt général n’y est tout simplement pas car trop absorbé par le rouge…

mardi, août 11, 2009

You’ve got another thing comin’ - Judas Priest


Dans les années 80, aux USA, deux jeunes sont retrouvés morts. Un pacte de suicide. Les parents ne comprennent pas et décident de jeter le blâme sur… Judas Priests. Groupe heavy métal qui nous a donnés des maudites bonnes tounes comme : Breaking The law, Living after Mignight et le jouissif You’ve got another thing coming. Les parents ont traîné le groupe en justice, sans succès. Le cirque s’est répété avec Ozzy et d’autres Métaleux de l’époque, sans succès. A chaque fois, les groupes ont gagné. Même Marylyn Manson a été accusé de la tragédie de Colombine.

Ca démontre quoi au juste ? Ca démontre que les parents, la famille et l’entourage sont plus rapides à pointer les autres du doigt que d’admettre qu’ils ont peut être une part à jouer dans ces terribles drames.

Freddy Villanueva ? C’est vrai, il n’était pas un fan de Judas Priest. Mais tout son entourage n’a fait qu’accuser les policiers qui ne faisaient que leur devoir. Le tout a très mal tourné…
Pendant qu’on lance des pierres aux forces de l’ordre, ca nous permet d’oublier qui sont les vrais responsables. La pauvreté ? Ce n’est pas une excuse. Ici je suis obligé de rendre à Martineau ce qui est à Martineau. Les responsables de la mort du jeune Freddy sont son propre frère et ses imbéciles de chums.

Peut être que ces jeunes auraient du écouter du Judas Priest en fin de compte. Comme ca, ils auraient comprit que quand tu décides de t’en prendre à des policiers armés… You’ve got another thing comin’

lundi, août 03, 2009

les mots me manquent encore....


Aujourd'hui, j'ai accompagné Maman-Joker en vélo de Brossard à Boucherville. Belle journée qui nous a permis d’ajouter 50KM sur nos odomètres. Le long de la 132 coté nord, en arrivant au pont-tunnel L.H Lafontaine, on doit prendre une passerelle qui enjambe la 132 pour aller à sur le coté sud. N’ayant pas d’ascenseur, on doit monter les marches avec nos vélos dans les bras. On roule sur la passerelle jusqu’à l’autre coté et on descend avec, encore une fois, nos vélos dans les bras.
J’ai immortalisé cet instant sur la photo que vous voyez ici. C’est Mama-Joker tout sourire. Le moment et le cliché n’ont rien d’extraordinaires. C’est une maman qui pose du haut d’une passerelle avec son vélo. Je n’ai pas pris cette photo pour garder un souvenir de ma mère…

J’attire votre attention sur le monsieur derrière elle. La photo est un peu floue mais on peut distinguer sur les épaules du type au casque, un petit bambin. Le bonhomme en question a non seulement descendu son vélo dans ses bras avec la petite sur ses épaules, mais je l’ai vu aussi rouler sur la passerelle avec la petite sur ses épaules !

Les mots me manquent…….

mardi, juillet 28, 2009

refele me le

J'en parlais ici il y'a quelques mois. Steve Proulx en parle ici et on en parle ici sur Cyberpresse.
Et tout ca, c'est bien souvent subventionné! Ca fait vraiment pitié au Québec en ce moment. Quand on regarde ce qui se faisait pendant les années 70, 80 et 90... C'est même plus drôle...

Louis Prefontaine à beau dire que Pascale Picard est une pute par ce qu'elle chante en anglais ou que Simple Plan cherche la voie facile pour faire du gros cash, (Tout le monde le sait, le marché mondial c'est tellement facile de le percer et qu'au Québec c'est mal vu de bien gagner sa vie en pratiquant son art) n'en demeure pas moins que eux, au moins, se forcent pour composer des nouvelles chansons...

mercredi, juillet 22, 2009

365 jours plus tard

Ah ben ah ben ah ben… regardez-moi donc ca ! Ca fait un an que Neil Obstat est en ligne aujourd’hui jour pour jour ! Tu parles d’une affaire toi là ! Difficile à croire que pendant un an j’ai trouvé assez de niaiseries pour encombrer un peu plus la toile.

Même si je reçois moins de commentaires que certains de mes camarades, mon but premier était de distraire sans me prendre trop au sérieux. Je pense que c’est réussi de ce coté car, mine de rien, vous êtes quand même très nombreux a passer par ici. Merci à vous.

Le fait d’être papa depuis mai a eu comme effet de ralentir considérablement mes interventions, mais n’ayez crainte, je devrais reprendre le rythme sous peu. (le petit fait ses nuits)

En un an j’ai fait de belles découvertes. Renart Léveillé et Nicolas Racine font toujours partie de mes lectures quotidiennes ainsi que charmante Blonde. D’autres me manquent beaucoup : Noisette et Lutopium et Sourcil Jaune. Tandis que certains me font toujours autant rire : Antagoniste et ses disciples. Et d’autres, dont l’obsession de la langue et une certaine xénophobie latente ont fini par me lasser.

Je me suis amusé à retourner en arrière, comme ca, pour le fun.
Mon premier billet, Le cheval vert, était un hommage à un vieux chum disparut. Tout comme l'hommage pour mon ex et mon père.

Mes « posters démotivants » sont aussi assez drôles à regarder, ils sont un peu partout dans mes archives.

Il y a aussi mon hommage à Justin Trudeau que j’affectionne en particulier.

Les trucs qui ont changé ma vie comme le rimroller,
Les trucs qui ont fait ma journée comme ca. Le bébé qui soulève les foules, les phares en gélatines
Il y a aussi quelques claques sur la gueule de certains idiots comme ceux qui ont chialé sur Sir Paul l’an dernier, les coupures de subventions, les joies de la paternité, Martineau et le lacher prise, Cossette et l’osti de bye bye pour ne nommer que ceux là.

Des questions sans réponses
.
Des rêves qui se réalisent
Des vérités qu’on cache
Des bonnes idées
Des actes manqués
Des cheap shot
Des idioties humaines
Des histoires inspirantes
La crisse de religion
Des coups baveux de ma part
Du gros bon sens

Bref, beaucoup de plaisir pour tous, je l’espère !

En terminant, pour ceux qui se demandent encore combien de trous ca prend pour remplir le Royal Albert Hall (j’en parle dans le coin droit à coté de ma photo)
La réponse est : 4000.
Pour ceux qui me demandent : « c’est tu toé en Joker sur ton blogue ? »
La réponse est : Oui.
Pour ceux qui me demandent si je vais continuer mon blogue ?
La réponse est : Oui.
Pour ceux qui me demandent : Neil Obstat, c'est tu ton vrai nom?
La réponse est : Je commence à me le demander! Mais un petit tour sur les pages roses du Larousse devrait vous éclairer. ;o)

Merci à tous

Neil Obstat

lundi, juillet 20, 2009

Giant steps are what you take walking on the moon - The Police


Il y a 40 ans aujourd'hui se passait quelque chose d'incroyable, Je fut Baptisé! Maintenant, presque 40 ans plus tard jour pour jour, j'ai été apostasié... Quand même incroyable tout ce qui s'est passé en 40 ans. Claude Picher a pondu un article très sympa ici.

Ah oui j'oubliais... On a marché sur la lune aussi. La Presse en parle de facon originale ici.
En terminant, le "broadcast" original de l'époque sera rediffusé à la SRC, ce soir 20h.

Merci Ricardo Martin pour les liens

dimanche, juillet 19, 2009

rire en double

Pas de farce, dites-moi qu'est ce qu'il y a de si drôle a voir défiler des jumeaux?
Est-ce que le festival a besoin de subvention pour ca? Est-ce un concept des soeurs Rozon? Ces 2 soeurs ne doivent surement pas regreter leur passé d'esthéticienne....

jeudi, juillet 02, 2009

RIZ 101

Voici comment on prépare le riz chez Nicolas Racine. C'est un peu extreme mais c'est toute une expérience!

Il y a 40 ans aujourd'hui....

Manque d'énergie, debout à 5h00 ce matin, au travail, début d'un rhume, mal de gorge, fait chaud.... C'est qui qui a dit que la vie commence à 40 ans..? Je retournerais volontier 20 en arrière!
D'un autre coté, en plus de mes %$&/** de 40 ans d'aujourd'hui, juillet est aussi le mois ou ce blog prend de l'age. En effet, il y a un an, Neil Obstat se lancait dans la blogosphere!

jeudi, juin 25, 2009

Le roi de la pop n'est plus


Je n'ai jamais été un fan de Jackson. A l'époque de Thriller, j'écoutais du U2 (groupe obscure en 82) du Tears for Fears, XTC et tout les groupes "new music" de la fin des années 70 et début 80. D'un autre coté j'avais Rush, Yes, Genesis et tous les gros cannons du prog. J'aimais et j'aime encore la musique qui se détache du lot. Alors vous comprendrez que pour moi Jackson, c'était trop pop-bonbon. J'aimais bien Beat-it surtout pour l'incroyable solo de guitare de Eddie VanHalen. Et "Can You Feal It" avec ses frères. Quand Jacko sortait un clip, je regardais car il trouvait toujours le moyen de pousser le clip jausqu'aux limites du bon gout ou du quétaine. (Bad me revient en tête)

J'avais beaucoup d'amis qui aimaient ca par contre. Alors, veut, veut pas, il a fait parti bien malgré moi de la trame sonore de ma jeunesse. Je n'ai aucun disque de lui mais je dois avouer qu'il a habité les années 80 comme personne. Avec sa mort, ce sont un peu de mes années 80 qui s'en vont... le bon et le bad...

Il est disponible pour un dîner...

mercredi, juin 24, 2009

BONNE ST-JEAN


Pour ceux qui croient que la St-Jean est la fête nationale de tous les Québécois, BONNE ST-JEAN!!!!
Pour ceux qui croient que la St-Jean est la fête des canadiens francais, BONNE ST-JEAN!!!!
Pour ceux qui s'entretuent entre les deux... vous avez beaucoup trop de temps libre...

dimanche, juin 21, 2009

Sollicitation paradoxale

C’est cette manière d’utiliser la sollicitation douce et la sollicitation paradoxale afin d’amener les patients au mieux être. Par exemple, quand on est parent on peut vérifier que, si un enfant tient sa chambre désordonnée et qu’on lui demande de la ranger, il refusera. En revanche, si on aggrave le désordre en apportant jouets, vêtements jetés n’importe ou, l’enfant dira : « Arrête ! ce n’est plus supportable, il faut ranger »

Si on considère l’histoire, la sollicitation paradoxale est utilisée consciemment ou inconsciemment en permanence. Il a fallu 2 grandes guerres mondiales et des millions de morts pour inventer la SDN puis l’ONU. Il a fallu les excès des tyrans pour inventer les droits de l’Homme. Il a fallu Tchernobyl pour prendre conscience des dangers des centrales nucléaires mal sécurisées. - Bernad Werber

Vers la fin des années 80 début 90, le gouvernement libérale québécois, voyant le mouvement souverainiste perdre de la vigueur, et suite aux pressions d’Alliance-Québec, envisagea de faire des modifications a la loi 101. Le peuple Québécois a bruyamment manifesté son désaccord. Mais les anglos croyant avoir le vent dans les voiles ont continué et on a eu droit aux affichages bilingue avec prédominance du francais. Malgré tout, les anglos ont continué de protester en allant chercher beaucoup d’appuis du coté du Canada anglais. Les médias anglophones en ont fait leurs choux gras. Ce fut trop. Et ce fut tout ce que le mouvement souverainiste avait de besoin pour reprendre du poil de la bête. La confiance qu’Alliance-Quebec avait acquise venait de frapper un mur. La souveraineté devint assez forte pour que le « à la prochaine fois » de Lévesque lancé 15 ans plus tôt devienne réalité.

Les conséquences et les résultats importent peu dans cet exemple. Consciemment ou inconsciemment, nous avons ici un bel exemple de la sollicitation paradoxale. Le rêve de Lévesque, que l’on croyait éteint avait repris vie.

Maintenant, les chances qu’une tel chose se reproduise sont possible encore mais improbables. Certains ont tiré une leçon, d’autres non. Certains ont compris qu’afin de garder un semblant de statu quo, il est plus prudent de ne pas faire de vague. Si quelque chose risque réveiller la vibre nationaliste des québécois, mieux vaut l’étouffer le plus vite possible et laisser le peuple dans son petit confort douillet. Pendant ce temps on peut faire ce que l’on veut. Reconstituer la bataille des Plaines cet été? (avouez que vous n’y pensiez plus !) Trop risqué, on tue le projet. Le plus drole dans tout ca, c'est que ce sont les souvrainistes, sans s'en rendre compte, qui font la job de bras pour le fédérale! Ottawa doit etre mort de rire...

Vous croyez que le Bloc Québécois à Ottawa emmerde les élus du reste du pays ? Détrompez-vous. Le jour on le Bloc disparaîtra (le plus tôt sera le mieux) il n’y aura plus personne pour « défendre les intérêts des Québécois » Et quand le barrage cède… ca fait des vagues. Et des vagues, c’est tout ce que ca prend pour redémarrer le courant souverainiste. Le bloc empeche de faire des vagues. On croit qu'il aide la cause souverainiste mais il est un des joueurs qui contribue le plus à la tuer.

Alors, comme je le disais ici, Oui à la reconstitution de la bataille des Plaines et tout autres projets menaçants. Si le fait francais au Québec vous tient à cœur, dites oui aux groupes anglophones à la St-Jean. Redonnez à la St-Jean son vrai sens et trouvons-nous une autre date pour fêter la fête des Québécois ! Pourquoi pas le 23 juillet ? ca ferait 2 jours de congés de suite ! ou le 2 juillet, juste pour faire freaker les organisateurs du 1er juillet ! ;o)

jeudi, juin 18, 2009

le jeu des différences



Dans la première image, le bonhomme parle à sa femme. Dans la deuxième sa femme l'a quitté pour son meilleur ami. Elle est parti avec tout, même le chien. Le bonhomme ne s'en est jamais relevé.

Il y a 10 ans, lorsque l'on croisait quelqu'un sur la rue qui parlait tout seul, notre verdique était rapide et sans appel: Une personne au prise avec de sérieux problemes psychologiques.
Aujourd'hui, j'ai encore le même réflexe quand je croise quelqu'un qui parle seul, mais je dois apprendre à me reconditionner et à me dire: "Ah, c'est simplement quelqu'un qui parle sur son portable convenablement inséré dans le creux de son oreille"

"Ô tempora, ô mores" comme le disait le célêbre Triple-Patte

Mais ce changement a un drole d'effet dans notre société. Autrefois, voir quelqu'un se parler tout seul était plutot rare et nous permettait d'identifier assez vite ceux qui éprouvaient certaines difficultés mentales. Maintenant c'est plus difficile et ceux-ci passent facilement inapercus au milieu des aprentis Borgs de ce monde.

Dans le monde de fou dans lequel nous vivons, l'étrange comportement des coucous est soudainement devenu socialement accpetable ou plutôt, indétectable. Ils se fondent dans la collectivité. Sans qu'on s'en rende compte, les fous vont lentement, mais surement, prendre le controle de l'asyle!

Oui oui je sais... vous allez me dire: "mais ca fait longtemps que les fous ont prit le controle de notre société!"

lundi, juin 15, 2009

Gens du pays (mais qui au juste?)


En 1989 je jouais de la musique dans un groupe et la municipalité nous avait demandé si nous voulions faire la première partie de Pierre Flynn lors du spectacle de la St-Jean.
« Certain qu’on veut ! » Avions-nous répondu en chœur ! Wow, la première partie de Pierre Flynn… Nous avions donc 10 chansons à présenter. Nous avions du Richard Séguin, Jean Jacques Goldman, The Police, Simple Minds…. Pendant que l’on préparait la liste de notre show, j’ai posé la question suivante:

- Vous pensez pas qu’on devrait jouer juste notre répertoire franco pour l’occasion ? »
- « Ben non ! » me répond Eric, on s’en fout !

C’est vrai que 9 ans plus tôt, en 1980, on avait vu le groupe Gram jouer des chansons en anglais et en francais dans le cadre de la St-Jean… à peine 1 mois après le référendum. Alors pourquoi ca marcherait pas en 1989 ? De plus, l’année d’avant j’avais vu Diaga et son groupe à St-Basile Le Grand avec le même genre de répertoire que nous et aucune casse. Alors on garde The Police et Simple Minds.

J’ai quand même eu des doutes jusqu’au 24 juin. Et le 24 juin, mes doutes se sont confirmés. Apres avoir ouvert le show avec « Compte pas sur moi » de Jean-Jacques Goldman, on enchaîne avec « Someone Somewhere in Sumertime » de Simple Minds.
Les spectateurs approuvent le choix de la chanson (c’est vraiment une bonne tounes en passant) Mais quelques irréductibles gaulois ne l’entendent pas ainsi. Ils sont 6 au total. Les mêmes 6 qui, un peu plus tôt avaient chialé que le repas du midi était du spaghetti et non pas un plat typique Québécois… vous voyez le genre ? 6, pas plus, sur près de 300.
Malgré tout, ce petit groupe a fait assez de bruit et de menaces pour qu’après 4 chansons, le groupe et moi décidions de mettre fin au spectacle. J’étais furieux et voulais tuer. Je m’en suis prit à un des manifestants à l’arrière scène le traitant de tous les noms possibles. J’en avais plein mon casque que ce soit toujours un petit groupe d’idiots qui viennent foutrent la merde en associant cette fête avec des idéaux politiques. Vraiment plein le cul ! Un organisateur décida de nous séparer avant d’en venir aux coups en me disant qu’il y avait du gâteau pour moi derrière. J’aime les gâteaux.

Longtemps j’ai été frustré. Longtemps j’en ai voulu à ces idiots. Même Gilles Proulx avait eu vent de l’événement et avait parlé de nous en onde ! Pierre Flynn avait été d ‘une gentillesse incroyable avec nous. Ne voulant pas créer de controverse, il avait même traduit en francais les paroles de sa chanson « Tropic Town » le jour même! Pas fou le gars.

20 ans plus tard, la même chose se reproduit mais à une plus grande échelle. 2 groupes anglos ne peuvent participer à la St-Jean et je me dis… que c’est bien mieux ainsi.

Une fois dans l'année on célèbre le patron des irlandais, St-Patrick. Il ne viendrait jamais a l'idée aux organisateurs de mettre sur un char allégorique des samouraïs. On va mettre des trèfles des lutins pis la bière verte pour souligner le coté folklorique des irlandais.

Mais quand vient le temps de célébrer les canadiens francais on devient frileux pour pas faire de peine à personne... c'est ridicule. Les Irlandais, les Grecs, les Italiens, les Polonais, etc sont fier de leur racines et ne se gênent pas pour le dire et c'est bien ainsi. Mais les Canadiens francais, quand ils veulent faire la même chose, ils sont racistes, intolérants et anglophobes... c'est ridicule

Les gens qui avaient protesté lors de notre spectacle en 89 avaient le droit de manifester leur mécontentement. Chialer contre les spaghettis était peut être un peu poussé et s’en prendre à nous à coup de menaces de violence l’était tout aussi. Mais je comprends le fond de leur colère et je ne ferais pas la même gaffe aujourd’hui. Je suis d’accord : La St-Jean ca se passe en francais et il n’y a pas de quoi à avoir honte ou d’être mal à l’aise de vouloir célébrer ce qu’il se doit : La fête des Canadiens Français. « that’s it, that’s all » si vous me permettez l’expression.
Par contre, Je savais que quand les souvrainistes s'appropieraient la fete de la st-jean, il viendrait un temps ou la question d'identité reviendrait leur mordre les fesses! Et on y est maintenant. Moi j'aurais gardé "la fête des Canadiens Francais" mais d'autres en on voulut autrement et maintenant ca chie de partout... bravo!

Une fois par année on célèbre les Canadiens francais. St-Jean est le patron des canadiens francais. Quand bien même ou, une journée dans l’année, on prendrait le temps de rappeler aux gens autour de nous un pan de l’histoire du pays et de leur faire réaliser qu’il se fait des belles choses en francais, je suis certain que Bloodshot Bill et Lake of Stew sont assez intelligents pour comprendre. Plus que moi je pouvais l’être en 1989… du moins je l’espère.

samedi, juin 13, 2009

La pointe de l'iceberg?

En écoutant ca, je suis persuadé qu'il y a de plus en plus de faille dans le systeme, et que c'est pas pour rien si l'économie s'effondre. Avec autant d'idiots qui occupent des postes importants à tous les niveaux des différentes compagnies, ce n'est qu'une question de temps avant que tout s'écroule...

Merci à Yan

dimanche, juin 07, 2009

Toujours vivant!

Il doit bien y en avoir parmis vous qui se disent que la paternité de Neil l’occupe à plein temps car il n’a pas donné signe de vie depuis plus de trois semaines !
En effet, ca me garde occupé mais pas autant que je croyais. Oui, le sommeil se fait rare mais plus souvent qu’autrement c’est de ma faute et non pas celle de mon fils.
Il y a des comediens qui pleurent sur demande. Tu leur dis : Pleures !!! Et ils pleurent. Ma blonde est incapable de pleurer sur demande mais tu lui dis : Dors ! Et elle s’endort. Ok ok, ca lui prend pas plus de 5 minutes, mais tout ca pour dire qu’elle a le sommeil facile. Tellement qu’elle dormait quand elle est venue au monde ! (pis c’est même pas une farce, c’est vrai, elle dormait !) Donc pour elle dormir n’est pas un probleme. Mais moi par contre, c’est toute une autre histoire…

Si je dois me lever pour faire boire le petit à 3h00 du matin c’est fini ! Je ne dormirai pas avant 6h-7h du matin. Ce qui fait que je ne dors plus que 4-6 heures par jour tandis que mon fils dors comme… comme un bébé finalement.

Vous comprendrez que le goût de venir bloguer ces temps-ci, n’est pas fort fort. Pourtant ce ne sont pas les sujets qui manquent. Je suis souvent devant l’ordi et je surf en lisant les stupidités de notre monde et je me dis : « hum.. Ca serait un bon sujet de blogue ca » Mais après 2-3 minutes de réflexion je me dis : « Ah pis d’la marde…. Je vais aller voir comment se porte le petit, me semble que c’est plus important. » C’est ainsi qu’on réalise que notre vision de la société, nos valeurs et nos priorités ne sont plus les mêmes et c’est bien tant mieux.

Ca n’empêche pas que je trouve que Harel unilingue francaise à la mairie, c’est ne pas être réaliste. Que Laliberté a bien le droit de faire ce qu’il veut avec son cash et il n’a pas de compte a rendre à personne. Que lors du dévoilement de la programmation de TQS aucun journaliste n’a demandé ce qu’il était advenu des 300 employés qui avaient conservé leur job il y a un an, et que sur ces 300 il n’en reste qu’environ 40, essentiellement des employé de bureau sur un total de plus de 650 employés au départ. Que Musique+ qui avait innové à ses débuts avec des caméras nerveuses et en mouvements possède maintenant des caméras robotisées et est dirigée par la même gang de cabochons qui ont mis TQS dans la merde financière ! Que nous soyons en juin et qu'on parle encore du Bye-Bye.
Et que bordel que ca boit un petit de 3 semaines!!

lundi, mai 18, 2009

Il est arrivé!!


Le voici, celui qui s'était annoncé ici et qui, 9 mois plus tard, a décidé de venir nous dire bonjour!
Il est bien le fils a papa, sous sa petite tuque il a les cheveux verts. Dieu merci, il a le sourire de sa mère!

The Matrix 2 accusé de plagiat

On savait que la serie Matrix s'inspire beaucoup du style des dessins animées japonais et du cinéma chinois. Mais la scène ou Neo doit combattre 56438 agents Smith dans le deuxieme film a été completement plagié. Voici le vidéo qui a inspiré les créateurs de The Matrix. Jugez par vous mème...

lundi, mai 11, 2009

To boldly go... back! And do it again an other way


Bon bon bon, ça fait 4 jours que je me dis « m’a voir ce que les autres ont à dire avant de dire ce que j’en pense » mais voilà que je lis les critiques sur cinemamontreal.com et je me dis : coudonc y’a tu juste moi qui a raison et tous les autres sont perdus ? »


Oui, le nouveau Star Trek est bon mais c’est pas un chef-d’œuvre, baptême !


Je suis peut être trop émotif quand on s’attaque à des choses que j’aime mais moi ça m’a fatigué et ça me fatigue encore que le timeline de l’univers Star Trek soit tout chambardé. Il y a une semaine je me suis acheté la saison 1 de la série ST des années 60 en Blu-Ray. Il y avait beaucoup d’épisodes que je n’avais jamais vus et en blu-ray c’est tout à fait sublime ! Mais après avoir vu le nouveau film, j’ai été 2-3 jours a pas vouloir regarder d’autres épisodes de la série. Pourquoi ? Parce que, à cause du nouveau film, et le « timeline » affecté, les événements de la première série se trouvent à n’avoir jamais existé. Dans ce nouveau « timeline », Kirk ne rencontrera probablement jamais Khan et n’aura jamais l’occasion de crier son nom au cœur d’une planète sans vie.


Les évènements font aussi en sorte que les histoires de The next Generation, DS9 et Voyager n’auront peut être pas lieu de la même façon. Ca c’est mon esprit cartésien qui n’aime pas ça. (et pourtant, j'ai rien contre le fait d'entendre des explosions dans l'espace...go figure!) Par contre l’idée de changer le timeline afin de

« rebooter » la franchise est une idée de génie sur le plan commerciale. Mais en même temps on n’innove pas et on reste prit avec (n’ayons pas peur des mots) un autre remake ! Je suis pris entre les deux je me sens un peu comme le Docteur McCoy pogner entre Spock et Kirk. Mon coté Kirk me dit que c’est cool on va aller ailleurs avec les mêmes personnages et mon coté Spock trouve ça illogique. Don’t fuck with the timeline ! Le Doc Brown l’a dit dans Back to the Future 2! Même si Back to the Future 2 s’est fourré aussi dans leur propre explication de leur timeline ! Raison de plus : DON’T FUCK WITH THE TIMELINE !!!


Quessé qui m’a aussi gossé du film ?

Il y a la notion « temporel ». Sur 11 films de la série ST, c’est le 5ieme qui joue avec la notion du temps ou encore du voyage dans le temps.


C’est aussi le 4ieme film ou la terre est menacée par quelque chose.


J'ai trouvé une autre notion de déjà vue un petit peu plus subtile quand je regardais le film… Quoi au juste ? Regardons un peu l’histoire du point de vu de son héros, James Tiberius Kirk. Un jeune qui n’a jamais connu son père, Il grandit dans le nowhere de l’Iowa isolé de tout sur une ferme. Un vieux capitaine tente de le convaincre de suivre les traces de son père et de partir pour l’espace. Une fois qu’il décide de suivre les traces de son père, il doit empêcher des méchants qui ont détruit une planète, d’en détruire une autre. Il va réussir et sera récompensé pour sa bravoure lors d’une cérémonie a la fin du film. Il ne manque que C-3PO et R2-D2 et on a le scénario de Star Wars…


Et pourtant, je cherche encore des raisons pour aimer ce film.... Y'a des fois, on voudrait ètre Vulcain...

quelques jours encore

Voilà, je suis certain que vous l'aviez oublié mais pas moi! En effet, douce doit accoucher du petit Nicolas d'ici 12 jours... 12 JOURS!!! Dans 12 jours plus rien ne sera comme avant!! Des conseils quelqu'un???