mercredi, août 20, 2008

J'avais besoin de voir le garage

Je n’y avais pas été depuis des années. Encore moins depuis le drame du mois d’avril de cette année. Danielle m’a demandé de l’aider aujourd'hui a apporter un petit meuble chez sa soeur et d'en rapporter un autre chez elle par la suite. Sa soeur Sophie, mon ex... J' avais dit à Danielle: « en tout temps, si tu as besoin d’aide ne te gènes pas » Ce matin, elle a eu besoin de moi et j’y suis allé en prenant une grande respiration et en espérant être capable de passer à travers. Je retournais à la maison de Sophie, mon ex.

Danielle Prend le temps d’ouvrir la porte de la maison. Il y fait très chaude malgré le frisquet 19 degré dehors. Tout est silencieux, beaucoup de choses sont éparpillés ici et là. La cuisine est dans le même état qu’elle était au moment ou Sophie l’a quittée. On entre les planches de bois qui doivent venir ici ainsi que le
petit meuble. On prend dans la chambre d’amis l’étagère que Danielle voulait et on l’installe sur la remorque derrière sa van.

Danielle me demande si je veux y rester quelques minutes, seul. C’est pas évident mais j’accepte mais surtout, j’en ai besoin. Je suis seul, il n’y a aucun son hormis le voisin qui lave son pick-up. C’est le bordel dans la maison comme si on s’apprêtait a faire le gros ménage de printemps et que Sophie est sur le point de revenir avec du windex, savon et torchons. Je fais le tour de la maison. Ca sent Sophie. La meme odeur que quand je l'ai connu il y a 25 ans. Partout y’a du stock… beaucoup de stock laissé a l’abandon depuis des mois. Apres quelques minutes, je demande à Danielle de me montrer le garage. J’ai besoin de voir le garage et d’y entrer. Danielle m’y conduit. Elle me montre la petite table qui a été violemment poussée des pieds vers le mur derrière la moto. Elle m'indique l’endroit ou se trouvait la bouteille de vin vide, et les taches sur le sol, ainsi que la poutre sur laquelle Sophie attacha sa corde pour ensuite y passer son cou…

comme un passage obligé, j'avais besoin de voir le garage...



10 commentaires:

Nicolas Racine a dit...

Troublant comme billet. Vraiment troublant. Ça doit être horrible de vivre une situation pareille. Je suis sans mot. Tu dois être fait drôlement fort pour avoir surmonté ça...

Neil Obstat a dit...

Merci. Fort, je sais pas. T'as pas vraiment le choix d'accepter et tu t'agripes a ca et t'avances et tu laisses le temps faire ce qu'il a à faire. Peu à peu, ca va de mieux en mieux. La vie quoi..

Nicolas Racine a dit...

Je n'ai jamais connu la douleur de perdre un proche. Je n'ose même pas y penser. Ça me virerait à l'envers, ça c'est sûr.
On doit ressentir quelque chose de brisé, non ?

Neil Obstat a dit...

En effet, tu ressents un petit quelque chose en dedans qui te dit que tu ne seras plus le meme a jamais.
En meme temps (mais c'est pas tout le monde) Tu apprecies encore plus la vie. J'ai perdu Sophie, qui était devenue avec le temps et malgré notre separation, comme un membre de ma famille. Et dans quelques jours, ca va faire un an que mon père est décédé. On n'a pas vraiment d'autres choix que d'accepter.

J'apprécie beaucoup ce que la vie m'apporte maintenant et j'essaie de ne plus trop m'en faire avec les petits tracas. Comme tu peux le voir, je garde malgré tout le sourire. ;o)

Nicolas Racine a dit...

Ouais... un bien drôle de sourire, d'ailleurs ;-)

J'ai vu Batman récemment. Quelle performance. Le Joker, comme agent du chaos, du désordre social, montreur d'hypocrisie et grand malade mental.

Une performance magnifique de Ledger.

Neil Obstat a dit...

C'est LE film de Batman que j'attendais depuis longtemps

Nicolas Racine a dit...

Le film est dans l'esprit des BD produites par Frank Miller sur Batman.

As-tu lu Dark Knight Return, ou encore Batman, Year One ?

Des pures merveilles.

Neil Obstat a dit...

J'ai les deux chez moi.
Je te suggere aussi "the killing joke" et "the long Halloween" et surtout "Arkam Asylum"
Bonne lecture

Ricardo Martin a dit...

Batman en Blu-Ray, ca va etre un must.

J'ai bien aime la passe du crayon. Si c'etait un crayon de plomb, ca donne un tout nouveau sens a la phrase: "Mettre du plomb dans la tete!!!"

Anonyme a dit...

Ouf... :(

C'est très dur à lire tout ça. J'ose espérer que l'écrire t'aura aidé à le ventiler un peu...

*repart sur la pointe des pieds*