vendredi, janvier 30, 2009

Pow pow t'es mort ! Mon tabar...

Ca commence. On sent les soubresauts. Pour l’instant c’est l’hiver et les Québécois on autre chose à faire que parler histoire, politique et « controverse ». Non mais c’est vrai, à l’heure ou vous lisez ses lignes, on ne sait même pas si le Canadien va faire les séries ! Alors lâchez-nous avec cette reconstitution des batailles des Plaines d ‘Abraham !

Mais puisque vous insistez….
Voilà que notre nationaleux préféré fait une sortie :
« Il n'y aura pas de «festivités» associées au 250e anniversaire de la bataille. Même si cela devait perturber les vacances de quelques milliers d'Américains «qui veulent venir se saouler la gueule à Québec».
Bon, toujours de bon goût ce Pierrot, il en rajoute : « On va leur en faire une célébration. On va en organiser une. Tu vas voir qu'il y en a qui vont se faire brasser le cul. Les touristes à Québec, j'en ai rien à crisser. »
Bref, on peut tu rester petit entre nous autres (remarquez que mon commentaire ne fait pas référence à la reconstitution mais seulement a ce propos de Falardeau) Wow.. Fuck les touristes, fuck les étrangers en notre sol… c’est beau !

Ma préférée c’est celle ci : «Les Français pensent aussi à faire ça l'année prochaine. Ils vont faire un petit party Hiltler-Pétain. Ils vont aussi commémorer Auschwitz avec Hiltler et le président de l'Agence juive qui vont danser»
Comparer la bataille des plaines à l’Holocauste… hum, bon ben pourquoi pas ? Si y’a un imbécile qui est capable de dire une chose comme ça, il doit s’en trouver plusieurs autres imbéciles (et dieu sait qu’au Québec, les imbéciles y’en manque pas !) pour le croire.

Voilà l’objet du scandale annoncé de l’été 2009 ! Une reconstitution d’une bataille qui a eu lieu il y a 250 ans. Ca et l’Holocauste, y’a pas de différence selon certains!
Je vous invite à voir ou revoir l’excellent documentaire de Gilles Carle, Épopée en Amérique et de lire les livres qui accompagnaient ce documentaire sous la plume de Jacques Lacoursiere. Vous allez constater que les juifs de l’holocauste auraient été heureux de se trouver au Québec il y a 250 ans !

Falardeau, en beau tabarnak, se permet de dire n’importe quoi pour vendre sa propagande : «C'est effrayant! Nulle part au monde on n'accepterait une affaire de même » C’est faux. Ca se fait partout. On a qu’à penser à Waterloo, ou encore les reconstitutions des batailles de la guerre civile aux Etats-Unis.

Si Falardeau veut se rendre vraiment utile, qu’il milite pour l’indépendance du Québec sur de vrais enjeux pertinents de 2009. Vendre l’indépendance du Québec en jouant les victimes et vierges offensées, ça ne marche plus. Anyway, par deux fois on nous a demandé de nous prononcer la dessus, et les deux fois la majorité a fait dans ses shorts.
La première fois, on nous demandait seulement la permission d’aller parler du projet a Ottawa, pis 60% a fait dans ses culottes ! Ca, c’est pas mal plus gênant et scandaleux qu’une défaite sur les plaines. Au moins, sur les plaines, les francais se sont battus. Et on se scandalise de 1759 ? Moi c’est 1980 qui me fait honte. A quand une reconstitution de ça ? Montrez-nous un peuple qui refuse sans les armes, d’envoyer une délégation a Ottawa afin de parler de son avenir et de se prendre en main. Ca c’est une partie de notre histoire que je trouve gênante. Pis on pense qu’en chialant et en jouant les victimes sur un événement qui s’est déroulé il y 250 ans ça va aider la cause ? Il y a un proverbe qui dit : « ceux qui oublient le passé sont condamner à le répéter. » Nous, on ne l’a pas oublié. On fait juste en parler et on fait rien présentement pour assurer notre avenir…

3 commentaires:

Perséphone a dit...

Percutant! Je partage ton opinion. Ça fait "dur".

William a dit...

Je ne crois pas que Falardeau comparait l'holocauste à la défaite des plaines d'Abraham, mais plutôt qu'il dénonçait "la fête" de ces "tramatismes" ou de ces "humiliations"...

Par contre, je suis combien trop d'accord avec toi à propos de 1980... première fois que je viens sur ton blogue, et je vais revenir.

Neil Obstat a dit...

Salut William.

Je crois qu'il faut toujours etre prudent quand quelqu'un parle de l'holocauste pour faire valoir un point. C'est certain que la comparaison sera faite, Meme si l'auteur dit que ce n'est pas le cas, un lien indirecte se forme, et c'est (je crois) voulu

Tu seras toujours le bienvenu chez moi William, tout comme Perséphone!